Dijon

Jobard : "Je vais garder mon amertume pour moi"

Commentaire(s)
Jobard a préféré ne pas entrer dans un nouveau débat concernant la VAR.
Jobard a préféré ne pas entrer dans un nouveau débat concernant la VAR.

Le Dijon FCO s'est incliné sur la plus petite des marges à Lille ce samedi soir (1-0, analyse et notes) lors de la 15ème levée de Ligue 1. Malgré plusieurs opportunités pour revenir au score en seconde période, les Dijonnais ont manqué de réalisme. Outre Cadiz et Tavares quand il est rentré en jeu, Jobard a regretté le manque de poids de ses autres joueurs offensifs. "J'appelle mes autres attaquants à être plus tranchants. Mavididi est un jeune joueur mais on est en Ligue 1, il faut peser plus. Je n'ai pas vu de différences, c'est plus compliqué. On a les occasions à l'extérieur, il faut valider les temps forts par des buts" a-t-il indiqué.

Mais surtout, l'entraîneur du DFCO avait du mal à digérer la décision de la VAR (Dijon a encaissé son but sur penalty, après de longues minutes d'attente, ndlr) mais n'a pas souhaité entrer dans un énième débat à ce sujet. En revanche, il attend des décisions cohérentes à l'avenir lorsque cet outil sera utilisé. "Ce n'est pas la première fois qu'on est soumis à une longue attente. Le temps d'attente me fait dire que la décision est soumise à interprétation. J'aimerais de la cohérence d'un match à l'autre sur ce genre de fautes. Je l'ai vue, elle est vraiment légère. On accepte, on comprend, mais il faut de la cohérence. J'entends les explications de l'arbitre mais on est loin d'une faute flagrante. J'accepte ce (samedi) soir avec difficulté. Je vais garder mon amertume pour moi. J'espère que quand ce cas de figure se présentera pour nous, ça tournera en notre faveur. Il ne faut pas que le corps arbitral se sente obligé de fermer l'oeil sur ce genre de situations parce qu'on s'appelle Dijon" a-t-il déclaré.