L1

Fin de série pour le LOSC, battu par Toulouse (analyse et notes)

Commentaire(s)
Le LOSC plonge contre Toulouse
Le LOSC plonge contre Toulouse

Toulouse réussit l'exploit à Lille ! Rugueux derrière, avec un Max-Alain Gradel inspiré devant, le Téfécé met fin à l'invincibilité du LOSC à domicile (2-1) cette dix-neuvième journée de Ligue 1.

Ligue 1 - 19ème journée
LOSC Lille - Toulouse FC : 1-2 (1-0)
Buts :
Leao (17ème) pour le LOSC ; Gradel (s.p 49ème et s.p 64ème) pour le TFC.

LE FAIT DU MATCH

Une charnière vous manque et tout est dépeuplé. Passer de Fonte - Soumaoro à Ié - Dabila, Christophe Galtier n'a pas eu le choix... il n'a pas vraiment de regrets à nourrir mais le retour de ses deux titulaires lui fera du bien. Souvent en retard, régulièrement dépassée par la vitesse de Max-Alain Gradel, la charnière lilloise ne bénéficiait pas non plus de la couverture de Xeka, suspendu. Conséquence, la moindre implication défensive de Thiago Maïa au milieu combinée au manque d'expérience et de précision des deux centraux amène le LOSC a concéder deux penalties. Mike Maignan ne peut pas tous les arrêter... La belle série d'invincibilité à domicile s'arrête là.

LES BUTS

1-0 (17ème) : Le LOSC passe devant ! Un peu mieux depuis quelques minutes, les Nordistes appuient grâce à la patte gauche de Thiago Maïa. Déjà auteur d'un centre très dangereux une trentaine de secondes auparavant, le Brésilien est trouvé à quarante mètres : il place une superbe ouverture par-dessus la défense pour Rafael Leao. Le Portugais contrôle et enchaîne la frappe en pivot. Le tir croisé prend Baptiste Reynet sur sa droite.

1-1 (49ème) : Gradel sur penalty ! Situation confuse dans la surface du LOSC. Yves Dabila s'oppose à Gradel, qui tombe... l'arbitre ne siffle pas mais Corentin Jean arrive dans la foulée et tombe au contact d'Edgar Ié : penalty. Max-Alain Gradel pose son ballon sous les sifflets du stade Pierre-Mauroy et ouvre son pied droit. Mike Maignan est pris à contre-pied.

1-2 (64ème) : Deuxième penalty de Gradel ! Le capitaine toulousain part cette fois sur la gauche, pénètre dans la surface et pousse loin son ballon... pas assez loin pour Yves Dabila, sur son chemin. Le Toulousain se prend le pied de son adversaire et tombe. VAR. Penalty. Cette fois, le Haut-Garonnais croise son tir du droit, Mike Maignan le touche mais n'arrive pas à détourner.

L'HOMME DU MATCH

Max-Alain Gradel. Le capitaine toulousain obtient cette victoire, quasiment à lui seul. La défense haut-garonnaise rugueuse a empêché les Lillois d'avancer jusqu'aux vingt mètres, mais un seul homme a changé la donne. Capable de déborder, d'orienter le jeu, de centrer, de mener à un premier penalty, d'en obtenir un second et de marquer les deux, Max-Alain Gradel a su tout faire. Même récupérer des ballons. Si Toulouse se sauve en fin d'année, cette victoire à Lille aura sans aucun doute compté. Elle est marquée du sceau de l'Ivoirien.

LES NOTES

LOSC : Maignan (5) - Celik (4), Ié (4), Dabila (3), Ballo-Touré (4) - Thiago Mendes (6), Thiago Maia (5) - Pépé (5), Ikoné (4), Bamba (5.5) - Leao (6).

TFC : Reynet (6) - Amian (6), Jullien (7), Mbia (6), Moubandje (5), Sylla (6) - Durmaz (4), Cahuzac (4), Garcia (5), Gradel (8) - Jean (5).

LES CONSÉQUENCES

Le LOSC peut nourrir de gros regrets. Les joueurs de Christophe Galtier ont réussi à prendre l'avantage sur leur seule occasion de la première mit-temps, semblaient sereins... mais ont failli derrière face à la vitesse de Max-Alain Gradel. Conséquence, une défaite dans la douleur, une belle série à domicile qui s'arrête à dix matches sans défaite... et une deuxième place moyennement assurée alors que l'OL et Montpellier ont fait nul (1-1) et que les deux formations auront l'occasion de passer devant grâce à leurs matches en retard. Il est temps de se reposer pour repartir de l'avant en 2018 !

Toulouse, la victoire qu'il fallait pour se relancer ? Solides derrières, parfois rugueux, les Haut-Garonnais ont réussi à marquer sur leurs rares occasions, grâce à un Max-Alain Gradel omniprésent. Une victoire au forceps déjà signe de rébellion à l'image de joueurs en pleine fête sur la pelouse de Pierre-Mauroy au coup de sifflet final. Il en reste que Toulouse termine la saison à la quatorzième points, avec 21 points... la moitié des 42 symboliquement synonymes de maintien ! La bande d'Alain Casanova semble capable de s'ériger face à l'adversité et de faire bloc autour de son capitaine et de ses joueurs d'expérience. Le maintien est largement imaginable !

Photos Matchs : Lille OSC 1 - 2 Toulouse FC