L1

L'équipe-type de la 4e journée

Commentaire(s)

La 4e journée terminée, la rédaction de MadeinFOOT s'est concertée pour établir son équipe-type du week-end en Ligue 1.

L'ÉQUIPE-TYPE DE LA 4ÈME JOURNÉE

Predrag Rajkovic (Reims) : battu à une seule et unique reprise depuis le début du championnat, le nouveau gardien du Stade de Reims s’est offert un nouveau clean sheet face à Lille (2-0), grâce notamment à un arrêt sur un pénalty de Jonathan Bamba dans les toutes dernières minutes.

Thomas Foket (Reims) : le latéral droit de la meilleure défense de Ligue 1 a bien tenu son couloir, en remportant 7 duels sur 10 et en réussissant 4 tacles sur 4 tentés. Seul point négatif : son déchet dans la relance (67% de passes réussies seulement).

Romain Thomas (Angers) : peu inquiété par une timide formation de Dijon (victoire 2-0), il a presque tout bien fait (9 duels remportés, 5 au sol, 4 aériens). Impeccable dans son placement et pas maladroit balle aux pieds (82% de passes réussies), il n'a rien laissé passer (3 dégagements, 2 tirs bloqués, 2 interceptions).

Laurent Koscielny (Bordeaux) : arrivé cet été à Arsenal, l'expérimenté défenseur central français commence à prendre ses marques dans l'arrière garde des Marine-et-Blanc. À Lyon (1-1), le numéro 6 Aquitain a livré une prestation très solide. Précis balle aux pieds (71 ballons touchés, 90% de passes réussies), il a affiché une sérénité à toute épreuve et s’est imposé comme un leader.

Racine Coly (Nice) : l’arrière-gauche des Aiglons est passé par tous les états sur la pelouse de Rennes (victoire 1-2). En souffrance en début de rencontre, il est peu à peu monté en puissance tant défensivement (7 duels gagnés, 6 dégagements, aucun tacle raté) qu’offensivement et s'est enfin permis de délivrer son équipe en marquant le but salvateur dans les derniers instants du match.

Abdoulaye Touré (Nantes) : le milieu de terrain s'est offert les deux plus grosses occasions du match face à Montpellier (1-0). Une première frappe enroulée dangereuse, aux 25 mètres, captée par Geronimo Rulli, avant une seconde qui a fait mouche. Au rayon des stats, le franco-guinéen a terminé la rencontre avec 88% de passes réussies, 3 interceptions et 10 ballons gagnés.

Marco Verratti (PSG) : parmi les joueurs parisiens les plus en forme en ce début de saison, Petit Hibou a de nouveau livré un match plein à Metz (victoire 0-2). Omniprésent dans l'entre-jeu (106 ballons touchés), son agressivité sur le porteur du ballon a permis au PSG de récupérer un grand nombre de ballons. Il a été le véritable métronome de ce match avec 92% de passes réussies (2 passes clefs).

Jean-Victor Makengo (Toulouse) : recruté cet été à Nice, le jeune milieu de terrain a réussi un très bon match face à Amiens (2-0). Très juste, que ce soit dans ses passes (84% de passes précises, 2 ballons longs réussis) ou ses interventions défensives (7 ballons récupérés pour 3 fautes), il a surtout ouvert le score d’une sublime frappe des vingt-cinq mètres.

Zinédine Ferhat (Nîmes) : deuxième apparition consécutive dans notre équipe-type pour le milieu offensif algérien, auteur d’une ouverture du score magnifique (2 tirs cadrés au total), très important dans le jeu (2 passes clefs, 12 centres) et qui a flirté avec le doublé en fin de match.

Dario Benedetto (Marseille) : unique buteur face aux Verts dimanche (1-0), en se retrouvant à la conclusion d’une magnifique action qu’il avait lui-même initiée avec Bouna Sarr sur le côté droit, il a été excellent dans son travail de remise (82% de passes réussies). En fait, il a réussi presque tout ce qu’il a entrepris (2 dribbles sur 2 tentés, 4 longs ballons sur 5, 3 duels aériens sur 6).

Islam Slimani (Monaco) : après avoir ouvert son compteur buts dès sa première apparition sous le maillot monégasque, la semaine dernière, l'avant-centre algérien a réalisé un match impressionnant sur la pelouse de Strasbourg (2-2). Double buteur (7 tirs au total) et impérial dans le jeu aérien (5 duels gagnés), il est passé tout proche d'un triplé exceptionnel.