L1

L'OM renverse le LOSC et prend le large (résumé et notes)

Commentaire(s)
Lille rate le coche
Lille rate le coche

L'Olympique de Marseille a renversé le LOSC, ce dimanche, en clôture de la 25ème journée de Ligue 1 (victoire 2-1). L'OM prend 11 points d'avance sur le Stade Rennais (3ème).

Ligue 1 - 25e Journée

Lille
1 - 20 - 0 Marseille
V. Osimhen 51'
66' Reinildo (CSC)
69' D. Benedetto

Il y a des matchs en championnat où les résultats de l'après-midi offrent une dimension toute particulière à la rencontre du soir. Et cette affiche entre Lille (4ème avant la 25ème journée) et Marseille (2ème) remplit parfaitement ce critère puisque le Stade Rennais, intercalé entre les deux formations au classement, a chuté cet après-midi face à Reims (0-1). Et l'Olympique de Marseille, dauphin pragmatique du PSG en L1, a saisi cette opportunité pour prendre 11 points d'avance sur les Bretons.

Pourtant, la bande de Christophe Galtier, à domicile, s'est clairement montrée la plus affamée en première période pour glaner les trois points tandis que l'OM n'a rien montré offensivement (exceptée une frappe de Sanson à la 19ème). Forcément, l'absence de Dimitri Payet pour blessure explique, largement, les problèmes marseillais en attaque. Les Dogues, emmenés par un Victor Osimhen des grands soirs (2 cartons jaunes provoqués dans les 45 premières minutes, 2 frappes), ont toutefois attendu le retour des vestiaires pour faire mouche, profitant d'un mauvais alignement d'Alvaro avec sa défense. Lancé dans la profondeur par Jonathan Bamba, l'ancien de Charleroi est sans pitié face à Mandanda, pourtant impérial en première période (51ème).

L'OM se relance... après un pénalty raté et plie la rencontre en 3 minutes

Ce but a le mérite de débrider la rencontre et d'offrir un spectacle dont le Stade Pierre Mauroy se serait, finalement, bien passé. En effet, l'OM a une première occasion de recoller au score, presque contre le cours du jeu, après une intervention ratée de Tiago Djalo dans la surface sur Bouna Sarr (60ème). Sans Dimitri Payet, on imagine que Dario Benedetto, le numéro 9 titulaire depuis le début de saison et recruté pour une quinzaine de millions d'euros, va se présenter devant Mike Maignan. Mais à la surprise générale, c'est finalement Valentin Rongier qui prend sa chance et butte sur le portier français, observé par l'entraîneur des gardiens de Didier Deschamps. Pour comprendre ce choix d'AVB, il y a deux hypothèses possibles : le manque de confiance de l'Argentin, ou le pénalty raté de l'Argentin à la mi-août. "Quand je me suis tourné vers le banc et que Ricardo (Carvalho, un de ses adjoints, ndlr) m’a dit que Dario allait tirer, j’étais énervé. On a raté une chance. Alors c’est la première et la dernière fois" ruminait le Portugais après le match contre Nantes (0-0).

Finalement, l'OM va se remettre en scelle grâce au changement gagnant de Villas-Boas, qui décide de faire rentrer le jeune Marley Aké à la place d'Hiroki Sakai (64ème). Positionné sur le côté gauche, le jeune produit du centre de formation de l'OM va changer le cours du match en l'espace de 2 minutes 19. Il hérite, d'abord du corner qui amène l'égalisation marseillaise sur un coup de casque de Valère Germain, déviée dans les cages lilloises par Reinildo (66ème). Le LOSC accuse le coup quelques secondes plus tard, sur une nouvelle percée du Minot. Il trouve Germain, regonflé à bloc après son but, qui remise pour Dario Benedetto avec un centre à ras du sol du pied droit. L'Argentin, entre les deux défenseurs lillois, détourne à bout portant devant un Maignan impuissant (69ème). Ce but, qui offre la victoire à l'OM et 11 points d'avance au classement sur Rennes (3ème), devrait également permettre à Pipa Benedetto de retrouver la confiance, lui qui n'a plus marqué depuis le 21 décembre. Une soirée parfaite pour Marseille, beaucoup moins pour Lille.

Photos Matchs : Lille 1 - 2 Marseille