Le LOSC et l'ASSE partagent les points d'un match fou ! (1-1)

Commentaire(s)
Lillois et Stéphanois peuvent nourrir des regrets, à l'issue d'une rencontre qu'ils auraient tous deux pu remporter
Lillois et Stéphanois peuvent nourrir des regrets, à l'issue d'une rencontre qu'ils auraient tous deux pu remporter

Pierre-Mauroy accueillait un choc d'européens, ce soir, dans le cadre de la 12ème journée de Ligue 1. Un choc qui aura tenu toutes ses promesses et durant lequel les gardiens de but n'auront jamais aussi bien porté leur nom.

Ligue 1 - 12ème journée
Lille OSC - AS Saint-Etienne : 1-1 (1-0)
Buts : Frey (15ème) pour le LOSC ; Gradel (59ème) pour l'ASSE.


Frey débloque son compteur

Dès les premières minutes de la rencontre, les Dogues imposaient leur plan de jeu, vivement soutenus par leur public venu garnir les travées du Stade Pierre-Mauroy. Privé de plusieurs éléments au milieu (Clément, Cohade), les Verts voyaient Benjamin Corgnet s'ajouter à la liste des blessés. A la 13ème minute de jeu, le meneur de jeu Stéphanois, visiblement touché à la cuisse, stoppait sa course et cédait sa place au jeune Allan Saint-Maximin. Et les soucis des visiteurs n'allaient pas s'arrêter là, bien au contraire. Toujours aussi dominateurs, les Lillois multipliaient les assauts devant les buts de Ruffier. Impérial face à Gueye quelques minutes plus tôt (9ème), le portier Ligérien devait s'incliner sur une volée de Michael Frey, qui rôdait suite à une frappe non cadrée de l'un de ses coéquipiers aux abords de la surface (1-0, 15ème). La première réalisation en Ligue 1 du jeune (20 ans) attaquant suisse.

Attendue, la réaction des hommes de Galtier n'intervenait toujours pas et le LOSC gardait la main-mise sur le jeu. En difficulté à la récupération, les Verts, vêtus de blanc pour l'occasion, laissaient le ballon à des Nordistes qui se contentaient donc de le faire tourner. Il fallait attendre le temps additionnel de la première période pour voir la première véritable occasion des coéquipiers de Max-Alain Gradel. Auteur d'un bon débordement sur son côté gauche, l'ivoirien centrait pour Tabanou, qui, des six mètres, manquait sa reprise de la tête. Dommage pour l'ASSE, qui rejoignait les vestiaires avec un retard d'un but.

Tabanou et Gradel remettent ça !

Mais si un bon coup-franc de Kjaer était magnifiquement détourné par Ruffier au retour des vingt-deux acteurs sur la pelouse, ce sont bien les Stéphanois qui entamaient le mieux ce second acte. Peu avant l'heure de jeu, Tabanou, bien décalé sur son couloir gauche, centrait pour la tête décisive de Gradel, qui parvenait à loger le cuir dans la lucarne droite d'Enyeama, pris à contre-pied (1-1, 59ème). Un joli clin d'oeil du destin, pour deux joueurs qui n'avaient pas réussi à faire la différence en toute fin de première mi-temps. Cette fois-ci, les Verts lançaient enfin leur match, mais un coup du sort allait calmer leurs ardeurs.

A vingt minutes du terme, Ismaël Diomandé tentait d'intercepter un tacle venant de la droite. Mais l'international ivoirien manquait son tacle et le ballon prenait la direction des buts foréziens. Stéphane Ruffier et Michael Frey se précipitaient et l'Helvète était le plus prompt, mais se faisait prendre la cheville par l'international tricolore. Pénalty logique. Comme souvent dans cette situation, Divock Origi se présentait pour le frapper, mais voyait sa frappe magistralement détournée par Ruffier, qui se rattrapait de la meilleure des manières.

Enyeama imite Ruffier

Les Lillois avaient laissé passé leur chance de prendre les trois points et allaient subir un dernier quart d'heure largement à l'avantage de l'ASSE. A la 84ème minute, Romain Hamouma prenait le ballon et partait dans une série de dribbles chaloupés, jusqu'à atteindre la surface, avant d'être stoppé par une faute de Souaré. Une fois encore, Benoît Bastien désignait logiquement le point de pénalty. Mais cette soirée devait être celle des gardiens de but, puisque Vincent Enyeama sortait d'une main droite extrêmement ferme la frappe de Gradel, qui manquait là l'occasion de donner la victoire aux Verts.

Les quelques assauts stéphanois dans le temps additionnel n'y changeait rien, le LOSC et l'ASSE se séparaient sur un score nul, dans une rencontre où chaque équipe aura eu sa mi-temps, et chaque portier son exploit.


Revivez le LIVE de la rencontre

Photos Matchs : LOSC 1 - 1 ASSE

Commentaire(s)