L1

Les flops de la quatrième journée

Commentaire(s)

Après chaque journée de Ligue 1, MadeInFOOT.com vous propose son top/flop du week-end, regroupant les actions qui ont satisfait ou déçu la rédaction. Second acte avec les flops de cette quatrième journée du championnat de France.

Les flops :

- Lyon s’enfonce un peu plus : la formation rhodanienne n’a pas digéré le traumatisme de la Real Sociedad. Balayés par la formation espagnole, les hommes de Rémi Garde avaient déjà chuté, la semaine dernière, face à Reims (0-1). Ce samedi, ils ont sombré sur la pelouse d’Evian-Thonon-Gaillard (2-1). Surpris d’entrée par Kévin Bérigaud, ils n’ont jamais su se relever, encaissant même un second but peu après la demi-heure de jeu. Seule une frappe somptueuse de Ferri a éclairé leur prestation. Pour le reste, les largesses défensives et le manque d’allant offensif ont miné la prestation des hommes de Rémi Garde, concédant ainsi leur quatrième revers de rang.

- Nice quitte le Ray sur un nul : ce devait être un jour de fête du côté de la cité azuréenne. Mais après avoir mené deux fois au score, ce dimanche, l’OGC Nice a dû concéder un deuxième match nul cette saison, face à Montpellier (2-2). Un accroc qui laisse les supporters niçois sur leur faim pour cette dernière au stade du Ray. Après 85 ans de bons et loyaux services, les hommes de Claude Puel quittent leur enceinte habituelle pour une Allianz Riviera flambant neuve. Un symbole de l’ambition prônée par le club du président Rivière.

- Bordeaux, le passage à vide : "Vous voulez une explication, je n’en ai pas". Pour Julien Faubert, difficile de mettre des mots sur la défaite des siens, ce dimanche, du côté de Saint-Etienne (2-1). Si Obraniak est venu alléger ce revers par une réalisation somptueuse à l’aube des arrêts de jeu, les Girondins ont montré un bien pâle visage sur la pelouse de Geoffroy-Guichard. Rapidement menés au score, les hommes de Francis Gillot ont été dépassés dans tous les secteurs. « On s’est fait manger en l’air, à terre, dans les duels », résumait l’entraîneur bordelais à l’issue de la rencontre.