L1

Nicolas Pépé porte le LOSC face à l'OM (résumé et notes)

Commentaire(s)
Lille s'impose
Lille s'impose

Dans une ambiance délétère, le LOSC s'est imposé 2-1 au Stade Vélodrome face à l'Olympique de Marseille grâce à un doublé de Nicolas Pépé. Après une interruption de 38 minutes pour un pétard jeté aux pieds de Kevin Strootman, les Olympiens ont été réduits à 10 à la suite de l'expulsion de Florian Thauvin. Seul point positif pour l'OM : Mario Balotelli a déjà débloqué son compteur.

Ligue 1 - 22e journée
Olympique de Marseille - Lille OSC : 1-2 (0-1)
Buts : Balotelli (90+4e) pour l'OM. Pepe (45+3e, 90+3e) pour le LOSC.

Dans un match déterminant pour la suite de sa saison et son potentiel avenir européen, l'Olympique de Marseille a évolué dans un stade Vélodrome électrique face au Lille OSC, deuxième du championnat. Les Phocéens ont très bien débuté la rencontre, emmenés par un Nemanja Radonjic très disponible. Le numéro 7 phocéen, qui était titulaire pour la première fois depuis le 21 octobre (10ème journée), s'est d'abord montré brouillon sur ses deux premières touches de balle avant de marquer sur son 3ème ballon, à la 5ème minute. Une joie de courte durée pour le Serbe, rappelé très vite à la réalité par l'arbitrage vidéo pour une position d'hors-jeu de Kostas Mitroglou, qui cache Mike Maignan. La déception vite passée, Radonjic place sa tête, 4 minutes plus tard, sur un bon centre de Bouna Sarr, mais cette fois le portier lillois se couche sur le ballon (9e).

Ce très mauvais début de match lillois passé, les débats s'égalisent petit à petit entre les 22 acteurs, et Lille va marquer sur sa seule grosse occasion de la première mi-temps, à la 45ème minute. Après un grand pont devant Jordan Amavi, Celik s'enfonce dans la surface et se prépare à centrer. Luiz Gustavo tente de stopper le latéral lillois mais son tacle termine dans la cheville de son adversaire. Une nouvelle fois, le VAR intervient et permet à l'arbitre, M.Delerue, de désigner le point de pénalty et d'infliger un carton jaune au capitaine brésilien. Nicolas Pépé ne tremble pas face à Steve Mandanda pour inscrire le 14e but de sa saison (45+3e) avant d'envoyer les deux équipes au vestiaire.

Entre les supporters et l'OM, la guerre est déclarée

Si l'OM et le LOSC s'affrontaient sur la pelouse, une autre bataille a eu lieu à l'intérieur du Vélodrome entre les supporters marseillais et les dirigeants. Alors que de nombreux fans (MTP et Dodgers notamment) ont fait grève durant les premières minutes de la rencontre, les deux virages ont profité de la première période pour envoyer de nombreux messages à la direction via des banderoles agressives : "le groupe vit bien... les tribunes se meurent", "90 min de silence pour une direction qui veut tuer ses propres supporters". Les Winners ont également eu une attention particulière (en anglais) pour Frank McCourt, présent sur place : "tu connais le business, nous connaissons le football, tu aimes le sport, nous aimons l'OM (...) Tu es le boss, montre le nous, vire le coach (...)", suivi d'une autre banderole en français : "propriétaire fantôme, amateurisme des dirigeants, aucune ambition aux mercatos, joueurs sans figure, supporters dénigrés. Le Champions Project est sur de bons rails", tout en scandant des "L'OM c'est nous" ou des "Direction démission".

Au retour des vestiaires, les tensions s'apaisent quelques minutes lorsque la nouvelle recrue, Mario Balotelli, débute son échauffement. Applaudi et scandé par les virages, l'Italien va assister du bord de la pelouse à un "débordement" à la limite du ridicule. Sur un arrêt de jeu à la 57ème minute, un gros pétard, jeté depuis la tribune latéral, explose aux pieds de l'arbitre de touche et de Kevin Strootman. Monsieur Delerue prend alors la décision d'interrompre la rencontre afin de calmer les esprits et de s'assurer de la sécurité des joueurs. Alors que tout le monde s'attendait à une petite interruption, les différentes réunions entre les délégués, Nathalie Boy de la Tour présente au Vélodrome, et les dirigeants des deux clubs retardent la reprise de la rencontre. Dans les coursives du Vélodrome, on a pu apercevoir les visages très fermés de Jacques-Henri Eyraud et de Frank McCourt.

Après l'explosion, Thauvin implose et finit expulsé...

Finalement, le foot va tout de même reprendre ses droits et le match repart après trente huit minutes d'interruption. Les Phocéens reviennent avec de très bonnes intentions, toujours emmenés par un séduisant Radonjic à l'origine d'un bon ballon dans la surface pour Kostas Mitroglou. Le Grec perd toutefois son duel avec Adama Soumaoro et s'écroule dans la surface (66e). Comme si la soirée n'était pas assez cauchemardesque, l'OM va perdre, sur l'action qui suit, Florian Thauvin, expulsé après un mauvais geste sur Koné, le latéral lillois (67e).

Malgré ce coup dur, Rudi Garcia, conscient de l'importance de cette rencontre pour la suite de la saison, fait rentrer Mario Balotelli (et Clinton Njie) pour les vingt dernières minutes. Alors qu'ils ne sont pas loin de se faire punir au début du temps additionnel, sur une belle action initiée par les deux entrants marseillais, les Dogues vont marquer leur deuxième but grâce à Nicolas Pépé au terme d'un contre éclair, bien servi par Jonathan Ikoné (90+3e). Le Stade Vélodrome s'éteint mais assistera, tout de même, quelques secondes plus tard au premier but de Mario Balotelli sous ses nouvelles couleurs. Sur corner, l'Italien se défait du marquage de Soumaoro avant de boxer le cuir au fond des filets. Un but sans importance sur le point comptable puisque l'OM est maintenant relégué à 12 points de son adversaire du soir, 2ème du championnat.

LES NOTES

OM : Mandanda (5) - Kamara (4), Rolando (5), Luiz Gustavo (3) - B.Sarr (4), Strootman (6), Lopez (6), Amavi (4) - Thauvin (3), Mitroglou (3), Radonjic (6).

LOSC : Maignan (7) - Celik (5), J.Fonte (6), Soumaoro (5), Y.Koné (4) - Xeka (6,5), Thiago Mendes (6) - Bamba (5), Ikoné (6), Pépé (8) - R.Leao (4).

Photos Matchs : Marseille 1 - 2 Lille