L1

Une première victoire dans la douleur pour Passi face à Caen (analyse et notes)

Commentaire(s)
Le LOSC renoue avec la victoire
Le LOSC renoue avec la victoire

Le Stade D'Ornano était prévenu avant la rencontre : cela fait 10 ans que le Stade Malherbe de Caen n'a pas battu Lille ! Si le match aller avait été spectaculaire (victoire 4-2 du LOSC), les spectateurs normands ont, quant à eux, assisté à une opposition plutôt ennuyante, dans le cadre de la 26ème journée de championnat. Au final, une victoire du LOSC à l'arraché, et des regrets pour les Caennais, vis-à-vis de leur belle seconde période.

Ligue 1 - 26ème journée
SM Caen - Lille OSC : 0-1 (0-0)
But : El-Ghazi (69e) pour le LOSC.

LE FAIT DU MATCH

Les blessures à répétition côté Caennais. À domicile, le Stade Malherbe de Caen n'a pas eu beaucoup de chance. Obligé de remplacer, au bout d'une dizaine de minutes, Hervé Bazile par Ronny Rodelin, Patrice Garande a dû, à nouveau, changer ses plans à la demi-heure de jeu avec la blessure du jeune Jean-Victor Makengo. Au final, deux jokers utilisés très tôt dans le match qui se sont ressentis dans les derniers instants, avec des Normands exténués. Avec une rencontre en retard à jouer mardi contre Nancy, les blessés pourraient coûter cher.

LE BUT

0-1 (69e) : El-Ghazi débloque son compteur ! Sur un contre éclair, Yassine Benzia temporise et profite du mauvais alignement des Caennais pour trouver El Ghazi dans la profondeur. L'attaquant ajuste Vercoutre avec une frappe croisée, à l'entrée de la surface. Lille souffrait après l'expulsion sévère de Soumaoro mais le but de la victoire est bien là.

L'HOMME DU MATCH

Anwar El-Ghazi (LOSC). Le Hollandais a beaucoup tenté, ce samedi soir, avant de trouver la faille. Pour son meilleur match sous le maillot losciste, Anwar El-Ghazi a débloqué son compteur grâce à un très bon travail de Yassine Benzia. Disponible durant toute la rencontre, l'attaquant a remporté de précieux points devant son nouvel entraîneur, Franck Passi.

LES NOTES

SMC : Vercoutre (5) - Da Silva (6,5), Yahia (5), Ben Youssef (4) - Guilbert (6), Makengo (non noté puis Delaplace (6)), Féret (5,5), Bessat (5) - Karamoh (6,5), Santini (4), Bazile (non noté, puis Rodelin (5,5).

LOSC : Enyeama (5,5) - Corchia (5,5), Basa (6), Soumaoro (6), Beria (5) - Amadou (5,5), Xeka (6), Bautheac (6), Benzia (6,5), El Ghazi (6,5) - De Préville (5).

LES CONSÉQUENCES

Pour sa première en tant qu'entraîneur du LOSC, Franck Passi a beaucoup souffert. Dominateur en première période, le LOSC a patienté longtemps avant de trouver la faille face à de valeureux Caennais. Grâce à la réalisation d'El Ghazi, les Dogues repartent de Normandie avec les 3 points, de quoi se relancer après une série de 3 défaites consécutives. Avec cette victoire, le club de Gérard Lopez se positionne à la 14ème place. Seul point noir après ces 90 minutes, l'exclusion, très sévère, d'Adama Soumaoro (à la 63ème minute) après avoir bousculé Santini.

Coup dur pour le SM Caen ! Inexistants en première période, les hommes de Patrice Garande ont montré un tout autre visage dans le second acte. Pourtant, ils se sont fait piéger sur un contre éclair et des erreurs de placements. Dans une mauvaise posture, les Rouge-et-Bleu restent accrochés à leur place de barragiste, soit la 18ème place.