L1

Une victoire, enfin ! (analyse et notes)

Commentaire(s)
Le LOSC retrouve enfin la victoire
Le LOSC retrouve enfin la victoire

Le LOSC gagne enfin ! Le match aura respiré la peur jusqu'à la fin, mais les Lillois retrouvent le succès et des espoirs contre Metz (3-1) en cette 35ème journée de Ligue 1.

Ligue 1 - 35ème journée
LOSC Lille - FC Metz : - (2-0)
Buts :
Araujo (11ème), Pépé (45ème+2) et Bissouma (77ème) pour Lille ; Roux (49ème) pour Metz.

LE FAIT DU MATCH

Le retour de Maignan. S'il n'y peut rien lorsque George Mandjeck fracasse son poteau d'une demi-volée de 25 mètres après six minutes de jeu, le portier a réussi l'arrêt du match (62ème). Les Messins viennent de revenir à une longueur, ils poussent, Florent Mollet est décalé par Mathieu Dossevi. Tous les Lillois s'attendent à un centre, mais l'ailier frappe très fort au premier poteau où Mike Maingnan s'envole pour sortir le ballon s'une superbe horizontale.

LES BUTS

1-0 (13ème) : Le LOSC ouvre le score ! Kevin Malcuit perce vers l'axe et transmet à Nicolas Pépé. L'Ivoirien accélère, s'appuie sur Yassine Benzia et profite du une-deux pour rentrer dans l'axe et servir Luiz Araujo d'une subtile passe sur sa droite. Le Brésilien résiste à Ivan Balliu, à la sortie d'Eiji Kawashima avant de glisser le ballon sous le ventre du gardien.

2-0 (45ème+2) : Pépé donne de l'air au LOSC ! Bissouma remonte le ballon jusqu'aux trente mètres messins... il transmet à Luiz Araujo qui donne en une touche à Nicolas Pépé. Sur son contrôle, l'attaquant lillois oblige Moussa Niakhaté à faire le pas de trop... la porte est ouverte pour une enroulée du gauche qu'Eiji Kawashima touche à peine sur sa droite.

2-1 (49ème) : Metz réduit le score ! Tranquillement, les Messins remettent le pied sur le ballon au retour des vestiaires. D'une passe lobée, Renaud Cohade trouve Mathieu Dossevi dans le dos d'Hamza Mendyl. Hors jeu au départ du ballon, l'ailier remet en retrait à Nolan Roux. Au seize mètres, l'attaquant envoie une frappe sèche dans le petit filet droit de Mike Maignan.

3-1 (77ème) : Le LOSC reprend le large ! Grosse percée d'Yves Bissouma plein axe. Peu aidé, le milieu de terrain décide d'y aller tout seul à coups de contres favorables... il finit par trouver appui sur Nicolas Pépé qui le retrouve à la limite du hors jeu. Après avoir buté une première fois sur Eiji Kawashima, Bissouma s'en va pousser le ballon dans le but vide.

L'HOMME DU MATCH

Yassine Benzia. S'il n'en reste qu'un, il sera celui-là. Le numéro 10 lillois a une nouvelle fois fait preuve d'une activité débordante. Parfois en difficulté technique, l'attaquant de formation compense par une débauche d'énergie sans égale parmi les 22 acteurs. Les Lillois sont toujours en difficulté mais retrouvent la victoire, trois mois après : ils auront besoin de l'international algérien et de sa vision du jeu pour aller chercher le maintien.

LES NOTES

LOSC : Maignan (6) - Malcuit (7), Soumaoro (5), Ié (4.5), Mendyl (5) - Maia (5.5), Bissouma (6.5) - Pépé (7), Benzia (7), Araujo (6) - Mothiba (6).

FCM : Kawashima (5) - Balliu (4), Niakhaté (4.5), Diagne (4.5), Palmieri (4) - Mollet (5.5), Cohade (6), Mandjeck (5) - Dossevi (5.5), Rivière (4), Roux (6.5).

LES CONSÉQUENCES

Le réveil du LOSC ne pouvait plus attendre ! Alors que Troyes s'est imposé contre Caen (3-1), les Lillois collent leur adversaire pour la place de barragiste. Dominateurs, appliqués mais parfois tétanisés par la peur, les Loscistes ont su profiter des largesses messines pour prendre trois points synonymes de survie... jusqu'au déplacement de la semaine prochaine, à Toulouse. Un deuxième choc décisif où il faudra faire preuve d'une plus grande concentration pour emporter trois points primordiaux.

Metz y va tout droit ! Dominés, en difficulté, les Grenats regretteront longtemps que la frappe de Georges Mandjeck n'ait pas filé deux centimètres plus à droite pour ouvrir le score dans les dix premières minutes. Ensuite, les Grenats ont logiquement subi la domination nordiste. Sans idées, parfois énervés, les hommes de Frédéric Hantz ont semblé abattus... et de plus en plus désolidarisés, à l'image de Florent Mollet, absolument furieux de devoir céder sa place. Six points de retard sur le barragiste, neuf unités à prendre... la descente semble inévitable.

Photos Matchs : Lille 3 - 1 Metz