"Le projet n'est pas en péril", assure Ingla

Ingla est serein
Ingla est serein

Mardi, la DNCG a annoncé une interdiction de recrutement pour le LOSC, qui prend effet dès le marché hivernal. Une décision rapide et incomprise du côté du board lillois, comme l'explique Marc Ingla. "On a été un peu surpris, c’est une décision inattendue. On est sortis de la réunion en pensant que c’était bon, que ça s’était bien passé. La DNCG a peut-être des critères, pas extrêmes, mais un peu plus exigeants que ce qu’on pensait. Tous les éléments amenés à la réunion, on pensait que c’était assez solide. A partir de ce que l'on va recevoir (la décision écrite de la DNCG), on va décider ce qu’on fait. Un appel ou si on continue comme ça."

Lille possède plusieurs joueurs avec une importante valeur marchande, comme Thiago Mendes. Cependant, Ingla se méfie et ne veut pas vendre à la va-vite. "On a des sollicitations, des intérêts, parce qu’on a l’équipe la plus jeune du "big five" de l’Europe. On doit être prudents, car on est en train de stabiliser la situation sportive. On va voir. On a fait tous les efforts, mis toute l’énergie, et tout l’investissement et ça doit payer entre guillemets pour la partie sportive, avec des points, des résultats et du spectacle. Mais on a un démarrage compliqué." Ce véritable coup d'arrêt dans le projet "LOSC Unlimited" n'entache en rien la présence, à long terme, de Gérard Lopez. "On était bien préparés pour faire 2-3 joueurs cet hiver. On est dans une dynamique positive, l’équipe, les joueurs. Pour nous, ces 2-3 joueurs étaient là pour réassurer le projet sportif pour la deuxième partie de saison. Peut-être que ça ne sera pas possible, mais ça ne met pas le projet en péril, pas du tout."