Bonne nouvelle dans l'affaire Bielsa !

Le pré-contrat signé entre Bielsa et le LOSC ne devrait pas être reconnu.
Le pré-contrat signé entre Bielsa et le LOSC ne devrait pas être reconnu.

En litige depuis leur séparation fin novembre, Marcelo Bielsa et le LOSC attendent de savoir si le pré-contrat qu'ils avaient signé dans le plus grand secret, il y a un an, sera reconnu par la commission juridique de la LFP. Ce ne devrait pas être le cas et cela s'apparenterait à une bonne nouvelle pour le club lillois. Explications...

L'information a fait grand bruit la semaine dernière : plus de deux mois après son licenciement, le journal L'Equipe nous a appris que Marcelo Bielsa demandait plus de 18 millions d'euros au LOSC, au titre de ses salaires restants et du préjudice causé par son départ inopiné. Une somme que le club lillois aimerait s'éviter de payer en prouvant que son ancien entraîneur a commis une faute grave, ce qui le priverait de ses indemnités.

Ce dernier a alors sorti une nouvelle carte de sa manche : un pré-contrat signé en février 2017 entre les deux parties, stipulant "si le club décidait de rompre et/ou résilier (...) il devra l'indemniser par le paiement de toutes les quantités prévues (...) pendant la durée en vigueur précisée". Problème, ce pré-contrat a été dissimulé à la LFP, qui n'a homologué que le "second" contrat, où cette clause ne figure pas.

La Ligue ne devrait pas reconnaître le pré-contrat

La reconnaissance du pré-contrat, qui permettrait à Bielsa de toucher les indemnités réclamées quoiqu'il advienne, était justement l'objet d'une réunion entre son avocat, celui du LOSC et la commission juridique de la Ligue, mardi. Or, si elle a mis le dossier en délibéré en attendant de communiquer sur sa décision, a priori dans deux semaines, la LFP ne devrait pas reconnaître la valeur de contrat de travail du pré-contrat, informent nos confrères de RMC Sport.

Il s'agirait bien entendu d'une bonne nouvelle pour les pensionnaires du domaine de Luchin, même s'il leur restera à prouver que Bielsa a commis une faute grave qui les dispenseraient de lui verser des indemnités de départ. En attendant, l'avocat d'El Loco, Me Brusa, s'est dit ouvert aux négociations avec le LOSC autour du montant de ces indemnités. À suivre...