LOSC - Galtier ne savoure pas et doute de son futur dans le Nord

Galtier ne savoure pas et doute de son futur dans le Nord


Galtier n'est pas sûr de rester au LOSC
Galtier n'est pas sûr de rester au LOSC

"On est soulagé. Ce n'est pas de la joie ou de la fierté, c'est du soulagement." En conférence de presse, Christophe Galtier restait très mesuré après le maintien acquis par le LOSC contre Dijon (3-1) : "on est passés par la petite porte, un trou de souris. Je suis agacé, énervé, parce que ce n'est pas respecter le jeu et l'enjeu." Le coach espérait mieux, "à l'image des situations qu'on a données à l'adversaire, on aurait pu se retrouver en barrage ou en Ligue 2. On ne peut pas sauter de joie... C'était le minimum qu'on pouvait faire." Le technicien semble avoir mené sa mission à bien : "je suis venu avec l'intime conviction qu'on pouvait se maintenir, mais je ne pensais pas que la tâche allait être aussi difficile... Je suis content et soulagé pour les supporters, les salariés du club et tant mieux que le Losc se soit maintenu sur un plan sportif."

"Vous n'aurez pas de sourire. Il y a peu de plaisir", admet tout de même l'entraîneur. "On va profiter de cette victoire, puis j'analyserai, je ferai le point." Oui, même s'il est attaché au LOSC, l'ancien Stéphanois écrit tout de même son avenir lillois en pointillés : "on n'a rien lâché et que je n'ai rien lâché, pas même un centimètre, même quand c'était très difficile. J'aime beaucoup ce club, j'aime les gens du Nord. J'ai envie de travailler, mais travailler dans des conditions aussi difficiles, il faut être un peu maso." Peu "maso" dans l'âme, Christophe Galtier s'apprête donc à "prendre soin de moi et faire le point avec la direction. Je vais voir si le président souhaite que je continue, et ensuite, voir comment les choses peuvent être modifiées de manière radicale dans le vestiaire pour ne pas revivre une saison comme celle que l'on a vécue." Le coach prévient, s'il reste, "il faudra changer beaucoup de choses". Des changements sont donc attendus "dans l'organisation du vestiaire, dans le quotidien. Il faudrait avoir des joueurs avec beaucoup plus d'expérience, des cadres qui respectent le métier, le jeu et qui feront office d'exemple..."