Galtier regrette une trop grande fragilité

Galtier voit des progrès, mais pas suffisamment
Galtier voit des progrès, mais pas suffisamment

Le LOSC a réalisé un bon match, mais Monaco était plus fort (1-2). En conférence de presse, Christophe Galtier semblait abattu : "toutes les défaites font mal, encore plus dans notre situation. Il y a de quoi râler parce qu'on offre des buts, par des erreurs de placements et parfois par excès de confiance." Le technicien lillois n'avait pas misé sur cette rencontre pour assurer le maintien : "je n'avais pas parlé de résultats à mes joueurs. J'avais simplement demandé que l'on rende le match très difficile à Monaco. On ne l'a rendu que difficile. Ce n'a pas été suffisant pour prendre un point."

"Il a manqué, dans les zones de vérité, de la justesse dans les zones défensives, et il y a eu de l'imprécision dans les zones offensives", a ajouté le technicien. Le LOSC s'est fait endormir : "on s'est laissé griser durant un quart d'heure et on s'est fait sanctionner. On a offert le deuxième but." Le doute en match est palpable : "sur deux ou trois occasions, on s'est laissé aller à des gestes que l'on fait à l'entraînement. Contre Monaco ça ne pardonne pas. C'est une défaite, c'est négatif. Mais il ne faudra pas être tendu, crispé lors du prochain match, contre Amiens. Il faut arriver à inverser la tendance actuelle. On se bat. Il faudra un engagement total."