LOSC

Garcia : "Il faudra qu'on surperforme"

Commentaire(s)

En s'imposant, ce dimanche, face à Toulouse (2-1), Lille a accru son avance jusqu'à six unités sur son adversaire du jour. Mieux encore, les hommes de Rudi Garcia se rapprochent à seulement quatre longueurs du duo composé de Montpellier et du PSG. Mais pas question de parler de titre pour l'entraîneur nordiste. Conscient d'où revient Lille cette saison, Garcia ne s'enflamme pas et préfère regarder derrière, là où les concurrents peinent actuellement.


Rudi, pour le titre ce n'est pas fini finalement ?

RG : C'est vous qui allez le dire. On continue à oeuvrer comme on a décidé de le faire avant Lorient (mi-février, ndlr). A cette époque-là tout le monde disait que c'était fini pour nous. On va jouer les matches les uns après les autres. Après, si Paris et Montpellier font des contre-performances, ce qu'il faut c'est continuer à gagner nos matches pour être là. Mais en toute logique le titre sera pour Paris ou Montpellier.

C'était en tout cas important de creuser l'écart sur Toulouse, le quatrième...

C'était un concurrent direct, ils étaient trois points derrière nous. On savait l'importance de ce match, surtout pour eux. Si on n'avait pas gagné on aurait été toujours troisième et dans la course pour le podium. Je vous avoue que c'est mieux de l'avoir gagné. On l'a gagné avec deux visages différents. On a vu une première période d'un champion de France et on a vu une deuxième période de grande souffrance. Mais on a eu le mérite de s'accrocher, de faire le dos rond et de ne pas céder une deuxième fois. Ce sont des matches qu'il faut savoir gagner.

Avec un Eden Hazard au niveau où il est actuellement, est-ce qu'on peut raisonnablement occulter le fait que vous pouvez aller chercher le titre ?

Bien sûr qu'Eden nous permet de gagner des matches parce qu'il est décisif. Si devant ça coince, s'ils font des contre-performances, on reviendra peut-être... Mais avant ce match on avait encore beaucoup de retard. Et on approche de la fin du Championnat. Il faudra qu'on ''surperforme'' jusqu'à la fin pour espérer mieux que ce qu'on a en ce moment.

Photos Matchs : Lille 2 - 1 Toulouse