Le club risque gros !


Environ 200 supporters Lillois ont envahi la pelouse au coup de sifflet final.
Environ 200 supporters Lillois ont envahi la pelouse au coup de sifflet final.

Deux jours après l'envahissement de son stade par une partie de ses supporters, on en sait plus sur les conséquences que pourrait subir le LOSC. Mais l'éventail des sanctions est encore assez large.

C'est une nouvelle péripétie, et pas des moindres, dans la saison rocambolesque vécue par le LOSC. Samedi, au coup de sifflet final du match face à Montpellier (1-1), plusieurs centaines de supporters Lillois (200 environ) sont descendus des travées du stade Pierre-Mauroy pour pénétrer sur la pelouse, s'en prendre physiquement aux joueurs et menacer verbalement les dirigeants du club. Ces derniers attendent désormais de connaître les conséquences de ces débordements.

Si l'on s'en réfère à l'annexe 2 des règlements de la FFF, plusieurs sanctions existent. Elles vont du simple rappel à l'ordre à la radiation pure et simple, en passant par une amende, du huis clos, une suspension de terrain, un retrait de points ou une rétrogradation. L'éventail est large et l'instruction prendra du temps. Trois semaines environ, selon Le Parisien. Mais dès jeudi, la commission de discipline de la Ligue pourrait prendre des mesures conservatoires (huis clos, suspension de terrain, mise hors compétition...).

La communication du LOSC peut jouer

Au domaine de Luchin, on attend avec impatience d'en savoir plus en croisant les doigts, mais pas les bras. La communication des dirigeants Nordistes compte et depuis hier, ils répètent à l'envi leur détermination à identifier les fauteurs de troubles de samedi soir, grâce notamment aux enregistrements vidéos. Plusieurs plaintes ont même déjà été déposées, a-t-on appris via un communiqué. Cette position devrait leur valoir une certaine clémence de la part des instances.

"Jusqu'à samedi soir, nos supporters ont toujours eu un comportement exemplaire", rappelle par ailleurs Marc Ingla dans les colonnes de L'Equipe. Le directeur général du LOSC en profite également pour louer le dispositif de sécurité mis en place. "Je tiens à remercier les stadiers qui ont dressé un beau cordon de sécurité et évité le pire. C'était vraiment du bon boulot. Cela me fait dire que nous avons bien géré cette situation particulière (...) On avait un dispositif de sécurité très efficace. Alors je ne sais pas ce qui va se passer..." Début de réponse dans trois jours...

Photos Matchs : LOSC 1 - 1 MHSC