LOSC

Gérard Lopez dévoile les contours de son nouveau projet (compte-rendu)

Commentaire(s)

Ce vendredi après-midi, les Dogues de Lille ont changé de main. Michel Seydoux a passé le relais à Gérard Lopez, nouveau propriétaire du club nordiste. Les deux hommes ont fait face aux médias en milieu d'après-midi pour répondre aux questions de la presse, qui se sont avérées nombreuses. Une conférence de presse à retrouver en intégralité ci-dessous.

Merci de nous avoir suivis...

Michel Seydoux et Gérard Lopez quittent l'auditorium, ce live-commenté est terminé. Merci à vous de l'avoir suivi et à bientôt pour de nouveaux lives sur MadeInFOOT.com !

La vente es

elle boucle ?

Gérard Lopez : "Oui, Victory Soccer sera la société mère. Il y a encore des formalités à faire pour la vente, mais tout a été signé. On achète le club. On a acheté minimum 95% des parts du club. La DNCG est prévue pour cette semaine, on doit présenter notre budget."

Michel Seydoux : "Le LOSC et ses filiales sont vendus."

 

La vente es

Patrick Collot ?

Gérard Lopez : "Il pourrait tout à fait finir la saison. Ça dépendra des choix qu'on pourra faire. Il connaît le club, il connaît l'équipe. C'est un luxe de l'avoir avec nous. Il nous permet d'avoir du temps. On voit clair : on a Patrick Collot aujourd'hui."

La vente es

Marcelo Bielsa ?

Gérard Lopez : "Je le connais, je l'ai rencontré à Bilbao à travers des amis communs. On a parlé football et cinéma, car il est passionné de cinéma. L'avoir en ami c'est différent de devoir travailler avec lui, je le suppose en tout cas. C'est quelqu'un de factuel. C'est quelqu'un qui est dans la précision. Il attache de l'importance à tellement de choses. Est-ce qu'on serait capable de le gérer à Lille ? La réponse est oui. On a de très bonnes relations. Quand on discute avec lui, on parle d'un contrat de deux ans et demi ou trois ans. Alors que soit disant, il n'accepte jamais telle durée. C'est quelqu'un d'extrêmement passionné."

La vente es

Marc Ingla, Luis Campos ?

Gérard Lopez : "On est très amis. C'est un projet qui est aussi le leur. C'est notre projet. Je n'aime pas dire qu'ils travaillent pour moi. On travaille ensemble, ce sont mes associés dans le projet. On a monté ça ensemble. C'est un projet excitant."

La vente es

Le mercato d'hiver (bis) ?

Gérard Lopez : "Arriver au mercato, peut-être que ça fait fantasmer les gens. On va renforcer l'équipe, mais pas de grosse révolution."

La vente es

Prsent aux matches, prsident impliqu ?

Gérard Lopez : "Est-ce que je serai présent à chaque match en tribunes ? Non. Mais je vais regarder tous les matches oui. Je vais être participatif dans la gestion du club. J'ai énormément confiance en mon équipe. Est-ce que vous (Ndlr, les journalistes) pourrez m'appeler sur mon portable ? Non. Je ne serai pas le PDG actif. Marc Ingla prendra la direction. Luis Campos sera le bras droit sportif. L’organigramme ne change pas."

La vente es

Le Nord ?

Gérard Lopez : "Je suis extrêmement francophile. J'adore la France, je connais bien la région. Je n'ai pas d'attaches particulières. Je connais bien le LOSC, très bien même."

La vente es

Le dficit structurel ?

Gérard Lopez : "Il y a différents éléments. Un club de football, on connaît ses revenus (billetterie, droits télévisuels, sponsoring et joueurs). Un entraîneur qui fait jouer et propose du spectacle aura un impact sur la billetterie. On aura différents effets de levier, mais il n'y aura pas de potion magique. On a un plan sur 5 ans, qui implique des pertes pendant un moment. C'est un plan normal, on sait ce qu'on va faire. Il y aura des bonnes décisions, peut-être des moins bonnes. Le prix des abonnements ? Très honnêtement, je n'ai pas réfléchi à cette question mais ce n'est pas très porteur. On va plutôt essayer de ramener encore plus de monde au Stade."

La vente es

Des grands noms Lille ?

Gérard Lopez : "Je pense que oui, à moyen terme. Sera-t-on capable de faire venir des joueurs d'un talent comparable aux meilleurs du championnat ? La réponse est oui. Clairement. Je vais vous faire une confidence, le premier club qu'on m'a proposé en termes d'intérêt (Ndlr, MarcIngla), c'est le LOSC."

La vente es

Ses investissements Lille ?

Gérard Lopez : "Je ne veux pas perdre d'argent, c'est honnête de le dire. Si je peux en gagner et que cela n'affecte pas les résultats du club, oui. Mais je ne prendrai pas de décisions en fonction de mes retours sur investissements. Je ne vendrai pas des joueurs pour vendre. L'objectif est sportif avant tout."

La vente es

Le mercato d'hiver ?

Gérard Lopez : "Avec Patrick Collot et la cellule actuelle, on a défini les postes à renforcer. Ensuite, il faut trouver les joueurs qui correspondent. Je peux annoncer qu'on aura certainement trois ou quatre renforts cet hiver."

La vente es

Les objectifs ?

Gérard Lopez : "On est dans une saison de transition. Le mercato d'hiver est compliqué, même si on annoncera sûrement deux ou trois arrivées. Mais on est dans une saison de transition, pas dans les résultats, mais plus au niveau de notre intervention sur l'équipe. L'objectif à moyen terme (12 à 18 prochains mois) c'est d'intégrer de nouveaux joueurs, un nouvel entraîneur, et de jouer le top 5-6 de la Ligue 1. À long terme, c'est à dire tout ce qui est au-delà de 18 mois, c'est de jouer le top 3."

La vente es

Les clubs satellites du LOSC ?

Gérard Lopez : "Je parle très peu souvent à la presse. Par rapport au club du Portugal, on a fait une offre, oui c'est vrai. Mais ce n'est pas un point hyper important dans le projet. On veut avoir des clubs satellites pour donner du temps de jeu à nos jeunes. Avoir un club dans un autre championnat qui permet de former, d'observer nos jeunes joueurs. Mais mon projet c'est bien le Lille OSC."

La vente es

Le futur entraneur ?

Gérard Lopez : "C'est un projet à long terme, qui s'inscrit dans la durée. Toutes les décisions qu'on prendra seront réfléchies. On n'est pas dans une position d'urgence. Patrick Collot fait du bon travail. Ça nous permet d'avoir le luxe du temps. On va intégrer un nouvel entraîneur, ce n'est pas un secret. Il faut que l'entraîneur convienne au projet. On a étudié beaucoup de profils. On est encore en pleine réflexion. On recherche un certain mode de jeu, le foot est un spectacle. Il faut offrir quelque chose au public, on a envie d'offrir du spectacle. On veut un entraîneur qui crée du jeu. Ensuite, il y a l'aspect construction de l'équipe. On a une plateforme de travail incroyable pour former des jeunes et les emmener au plus haut niveau. On veut un entraîneur qui intègre dans l'équipe des jeunes joueurs, pour les développer."

"Marcelo Bielsa ? Tout d'abord c'est un ami. Je suis fan de lui, c'est clair. J'adore le jeu qu'il pratique, sa conception du jeu. On en parle en détails avec lui, mais rien n'est fait. Il sait qu'en parallèle on parle avec d'autres entraîneurs. Aujourd'hui, on n'a rien de signé. Je le connais très bien et on se parle très souvent."

La vente es

Le rachat, sous quel format ?

Gérard Lopez : "Il n'y aura pas de dettes dans le club. À terme, on verra pour un co-investisseur. Aujourd'hui, je détiens 100% des sociétés qui détiennent le club."

La vente es

Le choix Grard Lopez ?

Michel Seydoux : "La vie, c'est des rencontres. C'est enrichissant. On a matché très vite."

La vente es

Son sentiment ?

Michel Seydoux : "Un club de foot, ce n'est pas une entreprise normale, c'est une institution. Il appartient à ses actionnaires, mais aussi à ses supporters. La cession, j'ai l'impression qu'elle s'est faite de manière naturelle. Gérard Lopez et son équipe vont devoir amener le LOSC dans une nouvelle aventure."

 

La vente es

Michel Seydoux restera au club

Michel Seydoux : "Je ne suis pas quelqu'un qui a envie de m'éterniser ici. Je ne veux pas faire dans le pathos. Mais j'ai accepté de rester au Conseil d'Administration dans un rôle de conseiller. Je serai moins là, bien sûr, mais je resterai un petit peu dans l'environnement de ce merveilleux club."

La vente es

Les premiers mots de Grard Lopez

Gérard Lopez : "Le Lille OSC est un outil formidable. Avec Michel Seydoux, on est devenu amis. Le club est à l'image de son président, il est très bien géré. On a Luchin, qui est un domaine formidable. Ce n'est pas un projet de révolution. C'est un projet de continuité. C'est une chance inouïe pour nous. L'équipe est déjà en partie en place. C'est un peu étrange d'être devant vous."

La vente es

Les mots de Michel Seydoux

Michel Seydoux : "J'ai regardé dans les clubs français les passations de pouvoir, et je n'ai pas trouvé grand chose. J'ai rarement vu une ambiance normale, une ambiance de la vie. Je suis très heureux de pouvoir encore être président ce soir, pour mon 721ème match, et savoir que Gérard Lopez me succède. Ceux qui connaissent un petit peu mon histoire savent que je voulais arrêter mais que je cherchais un successeur et pas un acheteur. Finalement, j'ai trouvé un ami. Quand le passage de témoin est réussi, la course est réussie. Je voulais dire à Gérard que j'ai la chance de lui remettre en main quelque chose qui marche bien. Le club marche bien, malgré un classement un peu décevant. Je lui souhaite le meilleur, une vraie aventure internationale pour notre LOSC qu'on aime ! Merci de me succéder."

La vente es

Le contexte

Ce vendredi après-midi, les Dogues de Lille vont changer de main. Michel Seydoux va passer le relais à Gérard Lopez, nouveau propriétaire du club nordiste. Les deux hommes feront face aux médias dans quelques minutes pour répondre aux questions de la presse, qui devraient s'avérer nombreuses. Une conférence de presse à suivre en direct-commenté sur notre antenne.

Commentaire(s)