LOSC

Seydoux fait un pas de géant vers la revente !

Commentaire(s)
Seydoux prêt à revendre le LOSC
Seydoux prêt à revendre le LOSC

Les supporters du LOSC le savent, Michel Seydoux cherche à revendre le club. Après avoir longtemps attendu l'arrivée de Marc Couke, les Nordistes voient un autre candidat prendre les devants : Gérard Lopez.

En 2011, le LOSC réussit l'exploit de s'offrir un doublé coupe-championnat. Un doublé que son président, Michel Seydoux, dira toujours avoir connu "trop tôt". Depuis, l'homme des cinémas Pathé cherche "un successeur" capable de reprendre le club nordiste en mains. Depuis 2014, Marc Couke semblait être l'homme de la situation. Mais le Belge a fini par se rétracter, arguant que son club de coeur était et resterait Ostende. Chou blanc pour les Lillois qui sont repartis à la chasse à l'investisseur.

Gérard Lopez, le bon plan ?

Cet investisseur, le LOSC assure avoir noué des contact très avancés avec lui depuis ce dimanche. Dans un communiqué officiel, les Lillois annoncent qu'ils sont rentrés en "négociations exclusives" avec Gérard Lopez. Cet homme est bien connu de la Ligue 1 puisqu'il semblait un temps en pole position pour racheter l'OM. L'homme d'affaires avait même promis de ramener Marcelo Bielsa sur la Canebière si Margarita Louis-Dreyfus sélectionnait son projet. Frank McCourt ayant été choisi, l'Hispano-luxembourgeois semble s'être mis en tête d'acquérir le LOSC.

Lopez s'est il "rabattu" sur le LOSC ? Michel Seydoux a décidé de contrecarrer cette idée d'emblée : "Il était indispensable que cette personne ait la vision, la capacité et un projet permettant au LOSC de continuer à gagner des titres. Des discussions sont engagées depuis plusieurs mois." Cela étant, les inquiétudes qu'inspirait l'homme d'affaires lorsqu'il était proche de Marseille restent valables pour son arrivée dans le Nord. Connu pour avoir manqué de peu la faillite avec l'écurie Lotus en F1, l'homme a souvent payé un manque de crédibilité.

Michel Seydoux l'avait promis

Les supporters pourraient donc commencer à s'inquiéter, au vu du passif du probable repreneur du LOSC. Cela étant, voilà des années que Michel Seydoux prend son temps pour trouver son successeur, allant même jusqu'à réinvestir dans le club. Les deux parties n'auraient probablement pas engagé des "négociations exclusives" si le président n'avait pas eu une totale confiance en son vis-a-vis. Ce pourrait donc être une bonne nouvelle pour un club et des supporters qui voient régulièrement leurs meilleurs joueurs quitter le navire au mercato estival.