Nantes voulait De Préville

Girard voulait De Préville, Kita a refusé
Girard voulait De Préville, Kita a refusé

"Un couac", voilà comment René Girard a défini sa courte aventure nantaise du début de saison dans L'Equipe. S'il a reconnu quelques mauvais choix, l'entraîneur a aussi mis en cause son ancienne direction : "Franck Kita, c’est un menteur." Le technicien est allé de déception en déception, notamment au niveau des transferts : "Jordan Veretout, je le voulais, j’avais discuté avec lui et il voulait revenir en prêt. On me dit que ça coûte un million d’euros. Il est finalement allé à Saint-Étienne pour 500 000 euros." L'ancien coach des Canaris regrette que ses volontés aient été contestées par son président : "De Préville, je le voulais et on me répond : "De Préville, ce n’est pas bon, c’est trop cher." Il s'est senti floué : "je n’étais pas dans le financier, il (Franck Kita) pouvait me raconter ce qu’il voulait."

La déception est grande pour l'ancien du FCN. D'autant plus qu'il est, d'après lui, à l'origine de certains bons coups du mercato. Notamment, Lucas Lima et Diego Carlos : "les deux Brésiliens, derrière, c’est moi, et ils sont bons les petits. Kacaniklic, il joue, et Stepinski, il a vingt ans (21 ans en réalité), on en reparlera." L'entraîneur n'a pas été tendre avec les méthodes de son ancienne direction : "si je commence à regarder le recrutement à Nantes depuis dix ans, ils vont sortir les mouchoirs. Quant aux agents, je n’en ai pas d’attitré, je ne fonctionne pas comme ça. Moi, je n’ai jamais croqué et je ne croquerai jamais."

Réagissez à l'article "Nantes voulait De Préville"