Taxe à 75%

LOSC, Seydoux : "Il faut une stabilité fiscale !"

Commentaire(s)

"On ne peut pas avoir une fiscalité à quatorze vitesses" a expliqué le président de Lille, Michel Seydoux qui estime que le projet du gouvernement de taxer à 75 % les gros salaires n'est pas une bonne chose pour attirer "de nouveaux investisseurs" en France.