Infos

Ménès enchanté par les Lyonnais, Lemoine résigné, Le prix de Lloris fixé...

Commentaire(s)

Comme chaque midi, retrouvez un condensé de l'actualité footballistique de la matinée.

Ménès tacle Thiago Silva...

Hier soir le Paris Saint-Germain n'a pas été à la fête sur la pelouse de Gerland, s'inclinant 1-0 grâce à un but de Jordan Ferri. Une défaite quelques jours après une élimination en Ligue des Champions qui a fait mal au moral des parisiens. Pierre Ménès a tenu à souligner le manque d'investissement de Thiago Silva dans ce genre de rencontre :

"D'ailleurs, ça fait un petit moment qu'il est vraiment dans la gestion pépère. Cette fracture du zygomatique à Lorient a achevé de le convaincre qu'il était temps d'expédier les affaires courantes et de préparer le Mondial. Seulement, il faut qu'il fasse gaffe parce que là, ça commence vraiment à se voir"

...et les Verts...

La première période effectuée par les Verts, dimanche, à Reims (2-2), nous laissait craindre le pire. Emoussés physiquement, les Stéphanois paraissaient incapables de renverser une tendance en leur défaveur, d'autant plus lorsque Franck SIgnorino faisait le break au retour des vestiaires. Mais les choix de Christophe Galtier ont finalement payé, puisque ses hommes dominaient outrageusement le second acte, revenant ainsi à un score de parité dans les tout derniers instants de la partie. Des choix judicieux, donc, que Pierre Ménès aurait souhaité voir arriver plus tôt.

"À mon sens, Christophe Galtier a un peu tardé à mettre une équipe pour jouer au foot", analyse-t-il sur son Pierrot Football Blog. "Encore une fois, il a plutôt mis une équipe très athlétique. Et on s’aperçoit que contre une équipe comme Reims, ça ne suffit pas. Heureusement, les Verts ont su réagir sur une action menée par la charnière centrale et transformée par Clerc. Seulement, malgré ce match nul acquis dans les arrêts de jeu, les Stéphanois ont cédé quatre points sur Lille en deux journées. Ce sera quatre de trop à la fin de la saison…"

...et encense les Gones !

Glorieux vainqueur du PSG (1-0), hier soir, l'Olympique Lyonnais est une nouvelle fois parvenu à proposer un spectacle de tous les instants, malgré un effectif amoindri depuis plusieurs mois et un troisième match en une semaine. Une performance très appréciée par celui qui ne cache plus son amour pour le club rhodanien ; Pierre Ménès.

"Ça fait des semaines que je suis sous le charme de l'Olympique Lyonnais. Malgré un calendrier absolument infernal, un début de saison raté et un nombre incalculable de blessures, cette équipe nous assure une qualité de jeu et de spectacle qui fait honneur à la Ligue 1", s'enthousiasme le consultant Canal+ sur son blog. "La double confrontation face à la Juve était plus qu'intéressante et leur a certainement donné des idées. Hier soir, assez logiquement au fond, ils ont remporté un succès de prestige face à un PSG qui a certainement laissé une partie de ses nerfs et de son enthousiasme à Londres."

Lemoine est résigné

Auteurs d'une deuxième mi-temps qui n'avait rien à voir avec la première, les Stéphanois sont finalement parvenus à accrocher un nul mérité, hier, à Auguste Delaune (2-2).Un point inespéré, mais deux de perdus qui ont certainement condamné les espoirs des Verts de terminer sur le podium en fin de saison.

"Je ne sais pas si le podium était trop haut pour nous. Aujourd'hui, on a montré que Saint-Etienne n'était pas qu'une équipe qui met des brins et qu'on savait aussi jouer au ballon", se réjouissait Fabien Lemoine à l'issue de la rencontre. "Mais on s'aperçoit que les Lillois ont plus de ressources que nous. Lille, qui n'ira pas chercher Monaco, terminera troisième. Quant à nous, si on finit devant Lyon et Marseille, ce serait bien, non ?"

Réponse demain pour Bielsa ?

Présent à Montpellier, vendredi, pour assister à la victoire de l'OM (2-3), Marcelo Bielsa est plus proche que jamais de s'engager en faveur du club olympien.

D'ailleurs, d'après Veronica Brunati, journaliste spécialisée dans le football espagnol, l'ancien entraîneur de Bilbao devrait donner sa réponse demain à Vincent Labrune, qui lui aurait proposé les pleins pouvoirs sportifs avec l'Olympique de Marseille.

Blanc veut aider Cavani

Hier soir le Paris Saint-Germain n'a pas été au rendez-vous sur la pelouse de Gerland, et l'absence de Zlatan Ibrahimovic a semble-t-il eu, une nouvelle fois, une très grande importance. Edinson Cavani, titularisé en pointe à la place du géant suédois, n'a pas été à la hauteur et Laurent Blanc pense savoir pourquoi :

"Edinson Cavani ? Il faut l’aider. Il a eu une sérieuse blessure. Et inconsciemment, vous savez, les grands joueurs pensent à cette Coupe du monde. Vous pensez bien qu’il ne veut pas la rater. On sent un joueur qui n’est pas relâché, et devant le but ça ne pardonne pas..."

Hugo Lloris a un prix

On le sait depuis plusieurs semaines, le Paris Saint-Germain serait très intéressé par Hugo Lloris, gardien de but de l'Equipe de France, et accessoirement de Tottenham. Mais l'entraîneur des Spurs, Tim Sherwood, ne semble pas enclin à laisser partir son dernier rempart pour la capitale, comme il l'a laissé entendre il y a quelques jours.

"C’est l’un des meilleurs gardiens actuels. Bien sûr que des clubs le veulent. Mais je suis également sûr que le club ne sera pas tenté de le vendre", a-t-il affirmé. "Il fait partie des meilleurs gardiens, et à moins qu’un club soit prêt à dépenser 100 M£ (soit 121 M€) – et les gardiens ne sont jamais achetés à ce prix – je ne pense pas qu’il partira. C’était seulement pour ce genre de montant que le club a vendu Gareth Bale, et il voulait désespérément rejoindre le Real Madrid."

Pourtant, le Daily Mirror affirme ce lundi que les dirigeants londoniens se seraient déjà mis en quête d'un éventuel successeur à l'ancien Lyonnais, et Ben Foster, actuel portier de West Bromwich Albion, serait leur priorité.

Diego Costa nous donne des sueurs froides

Hier l'Atlético Madrid jouait contre Getafe, et Diego Coasta a marqué le second but des colchoneros. But sur lequel il est venu s'empaler sur le poteau, s'ouvrant le tibia. Malgré les photos spectaculaires, Diego Costa n'est victime que d'une coupure.