LOSC

Palmieri critique le mercato lillois

Commentaire(s)
Le LOSC de Julian Palmieri glisse de manière inquiétante au classement.
Le LOSC de Julian Palmieri glisse de manière inquiétante au classement.

Les Dogues de Lille se sont beaucoup activés lors du mercato hivernal. Pas moins de sept recrues, de qualité, sont venues renforcer les rangs de l'effectif nordiste. Mais ces ajustements ne portent pas - encore - leurs fruits. Pire, le LOSC reste sur trois défaites de rangs depuis la fin du marché des transferts (contre Lorient 0-1, à Paris 2-1 et face à Angers 1-2) et pointe à une inquiétante dix-septième place (26 points), avec seulement une unité d'avance sur Caen (un match en moins), barragiste. Une situation que déplore Julian Palmieri. Pour le défenseur latéral ou milieu de terrain de 30 ans (17 matches, 1 but et 1 passe décisive en Ligue 1), ces nombreuses arrivées ont mis à mal l'équilibre et la dynamique de l'équipe.

"C'est une situation délicate avec beaucoup de nouveaux joueurs. Patrick Collot (Ndlr, l'entraîneur du Losc) avait mis quelque chose en place avant le mercato. Maintenant c'est différent et compliqué car les nouveaux joueurs ne parlent pas la même langue. C'est une barrière", a lancé l'ancien joueur de Bastia dans un entretien accordé dans les colonnes de la Voix du Nord. "J'espère qu'ils prennent des cours. Ce n'est pas à nous de parler anglais ou portugais. Il faut tout recommencer. Il faut que l'on se remette le cerveau à l'endroit et que les nouveaux s'intègrent. Mine de rien, on revenait bien et maintenant avec les recrues, ça change tout. On perd trois matches en une semaine. Il faut se serrer les coudes."