Mercato

L'ex-agent de Victor Osimhen vide son sac

Commentaire(s)
L'ex-agent d'Osimhen vide son sac
L'ex-agent d'Osimhen vide son sac

L'ancien agent de Victor Osimhen a vidé son sac au cours d'un entretien pour France Football...

Alors qu'il doit enfin être officialisé cette semaine, le transfert de Victor Osimhen à Naples est digne d'un blockbuster américain. Tout proche de signer au club italien il y a déjà plusieurs semaines, l'attaquant du LOSC, âgé de 21 ans, a finalement changé d'agent, en se séparant de Jean-Gérard Benoit Czajka pour William Davila. Et qui dit changement d'agent dit, dans le même temps, reprise des négociations avec le club italien depuis le début. Et cet acte a du mal à passer chez l'ex-agent du Nigérian.

"Ce que je comprends, c'est qu'on essaye de justifier “le travail” du “nouvel agent”, en ayant repris la négociation depuis le début. Je suis pressé de découvrir le contrat final signé par Victor, et de le comparer avec ce que nous avions évoqué avec Naples par écrit. D'autant que le 13 juillet au matin, Luis Campos et Gérard Lopez m'ont contacté par téléphone, en me recommandant fortement de négocier avec ce nouvel agent, sinon selon eux, “je risquais de tout perdre...” " commence-t-il à balancer, chez nos confrères de France Football.

"Victor a certainement perdu un peu pied"

Face aux critiques, notamment en ce qui concerne ses grandes ambitions concernant le montant des commissions, l'agent assure qu'il aurait gagné la somme de 5 millions d'euros, soit 8% du total du total contrat brut négocié. Et Jean-Gérard Benoit Czajka envisage de poursuivre en justice le nouvel agent. "Nous avons toujours travaillé honnêtement avec Victor, chose que ne peuvent pas dire bon nombre d'agents, nous sommes dans notre bon droit. Et s'il faut aller devant les tribunaux pour garder la face, nous y irons... J'ajouterai qu'à mon avis, on ne passe pas devant un organisme aussi sérieux que la DNCG sans apporter des preuves que l'opération de vente “phare” de l'été va être officialisée. On est tranquilles. Mes avocats ont tous les documents sur le travail effectué. Je vais donc faire valoir mes droits au tribunal. Après, il est très probable qu'on puisse me proposer un arrangement, chose que je n'accepterai pas".

Plus qu'une histoire d'argent, le représentant regrette le changement soudain de Victor Osimhen. "Pour moi, il a signé le 14, le 15 ou 16. On n'achète pas un joueur 60 M€ en lui faisant passer sa visite médicale sans avoir déjà signé son contrat. l y a beaucoup de pression. Il a certainement perdu un peu pied. Il y a ce William Davila qui doit lui faire la cour depuis un moment. On lui a peut-être expliqué qu'on pouvait lui avoir un meilleur contrat. Je le vois le 9 juillet à Paris pour faire un point, le 13, il me dit de prendre l'avion pour le rejoindre alors que le nouvel agent est là... Ce n'est pas possible parce que c'est nous qui avons fait tout le travail. Et, on ne va pas deux fois à Naples, plus exactement en Sardaigne, sans signer". Le message est clair.