Mercato

La crise du coronavirus ne devrait pas trop affecter le club

Commentaire(s)
Gérard Lopez, le président du Lille OSC.
Gérard Lopez, le président du Lille OSC.

Dans une interview accordée à l'Agence France Presse, Gérard Lopez, le président de Lille, a affiché sa confiance concernant la prochaine fenêtre des transferts. Selon le dirigeant nordiste, les Dogues ne seront pas trop impactés par la crise économique liée à la pandémie de coronavirus. "Je pense qu'une éventuelle baisse des prix ne pénalisera pas le LOSC, car nous avons des jeunes joueurs avec beaucoup de potentiel qui sont très demandés. Il n'y a que trois ou quatre joueurs qui devraient partir, pas dix, donc ça n'influera pas sur notre mercato", a confié Gérard Lopez, et de confirmer qu'il avait déjà reçu "trois offres fermes sur les deux dernières semaines, dont deux d'Angleterre".

Le dirigeant persiste et signe, son club est en bonne santé et le restera : "Le LOSC est dans une situation particulière car on a fait la Ligue des Champions cette saison, on a réalisé un très bon dernier mercato d'été et on a fait une année record en termes de marketing et de billetterie, donc on n'est pas dépendant du trading", a-t-il assuré à l'AFP, et de dévoiler sa vision des choses sur le prochain mercato : "Le marché qui va souffrir le plus, c'est par exemple un joueur de 26/28 ans qui est très bon, mais qui n'est pas un crack. L'équipe qui va chercher ce type de joueurs pourra choisir parmi 30 ou 40 profils, donc comme l'offre est importante, la demande aura la possibilité de faire baisser les prix".