Mercato

Luis Campos ouvre la porte à un départ de Rafael Leão

Commentaire(s)
Rafael Leão pourrait quitter le Lille OSC bien plus tôt que prévu.
Rafael Leão pourrait quitter le Lille OSC bien plus tôt que prévu.

Considéré, à juste titre, comme l'une des révélations de la très belle saison 2018-2019 du Lille OSC, Rafael Leão (20 ans) pourrait quitter les Dogues un an seulement après son arrivée.

À seulement 20 ans, qu'il a fêtés il y a une petite dizaine de jours (le 10 juin dernier), Rafael Leão a l'avenir devant lui. Un avenir qui pourrait s'écrire, très rapidement, loin du nord de la France et des Dogues de Lille, où il évolue depuis août 2018. C'est, en tout cas, ce qui ressort de l'entretien accordé par Luis Campos, le conseiller du président du LOSC Gérard Lopez, à nos confrères de O Jogo. Malgré un contrat courant jusqu'au 30 juin 2023 aux abords du Stade Pierre-Mauroy, l'ancien joueur du Sporting Portugal n'est pas assuré de rester lillois la saison prochaine.

Si le club nordiste souhaite, idéalement, conserver le joueur, une offre d'un montant conséquent pourrait contraindre les Dogues à accepter un transfert estival : "Rafael Leão a beaucoup de courtisans, mais notre objectif n’est pas de le vendre. Toutefois, il arrive parfois des offres à des conditions impossibles à refuser. Son avenir ? On verra", a lâché le dirigeant lusitanien, qui ne ferme clairement pas la porte à un départ de l'international Espoirs portugais (5 sélections), auteur d'une saison 2018-2019 de Ligue 1 on ne peut plus convaincante (8 buts et 2 passes décisives en 24 matches).

"Notre intention est de la conserver, mais..."

"Ce que l’on veut, c’est qu’il continue à progresser. Si c’est ici, tant mieux, mais si c’est ailleurs, ce sera très bien aussi", a poursuivi Luis Campos, et d'ajouter : "Dans tous les cas, quoi qu’il arrive, je serai content, tant que je sens qu’il est en progression. Le football français n’est pas comme le football portugais en ce qui concerne les clauses libératoires, ici, elles n’existent pas. Et tout le monde ne peut pas avoir une Ferrari à la maison, parfois, il faut vendre." Des déclarations qui ne vont pas manquer d'inquiéter les supporters des Dogues, qui retrouveront la Ligue des Champions en 2019-2020.

Un retour sur la scène continentale qui se fera sans Nicolas Pépé, dont le départ vers d'autres cieux est certain, et donc possiblement sans Rafael Leão : "C'est un joueur promis à un très grand avenir. Notre intention est de le conserver, mais si des offres impossibles à refuser arrivent, nous ne pourrons pas dire non", a conclu Luis Campos au sujet de son jeune protégé, révélation de la saison en Ligue 1. Ce dernier, dont la valeur est estimée à 15 millions d'euros par le site transfermarkt, figure notamment sur les tablettes d'Everton (Premier League) et du Valence CF (Liga).