L1

Trois Lillois dans l'équipe-type de la 24e journée

Jouée en pleine semaine, la 24e journée de Ligue 1 n'a pas été très emballante. La rédaction de MadeinFOOT tente tout de même de ressortir les onze joueurs qui sont parvenus à tirer leur épingle du "jeu"...

L'équipe-type de la 24e journée

Lopes (OL) : Deux arrêts décisifs pour l'international portugais, mercredi soir, contre Bordeaux (3-0). D'abord à la demi-heure de jeu devant Rolan, puis à un quart d'heure de la fin, toujours face à l'attaquant uruguayen.

Corchia (LOSC) : L'ancien Manceau est en forme ! Déjà très bon et buteur au Vélodrome vendredi dernier (1-1), Corchia a récidivé face à Caen mercredi (1-0) en réussissant une fois de plus à conjuguer son allant offensif (2 tirs dont 1 cadré) et sa solidité défensive (2 tacles, 2 interceptions et 2 dégagements), tout en gardant sa justesse technique (93% de passes réussies).

Nkoulou (OM) : 13 ballons récupérés à Montpellier (0-1), soit le meilleur total du match. La paire qu'il forme avec Rolando gagne en stabilité depuis le début de l'année 2016...

Soumaoro (LOSC) : Au-delà de se montrer décisif en inscrivant l'unique but de la rencontre face à Caen, il a été absolument impeccable derrière, en récupérant pas moins de 10 ballons et en remportant 3 duels aériens. Avec 96% de passes réussies, il a aussi assuré une première relance de qualité.

Kurzawa (PSG) : Une magnifique reprise de volée pour porter le score à 3-1 et faire respirer le PSG contre Lorient, sur son seul tir du match. Avant cela, l'ancien Monégasque s'était distingué par un centre au cordeau pour le second but parisien, inscrit par Ibrahimovic (voir plus bas).

Isla (OM) : 82 ballons touchés, soit plus que tous les autres acteurs du match à Montpellier. Avec 89% de passes réussies (sur 74 tentatives), il a été l'un des seuls à faire preuve d'assez de justesse pour élever le niveau technique d'une rencontre peu réjouissante.

Cohade (ASSE) : À l'instar d'Isla à Montpellier (voir plus haut), il a été l'un des seuls à jouer véritablement à son niveau lors de la victoire de Saint-Etienne à Rennes (0-1), hier soir. Une passe décisive et une grosse activité défensive (4 tacles, 1 interception) pour l'ancien Valenciennois.

Obbadi (LOSC) : Avec un peu moins de 100 ballons touchés (94), il est de loin le joueur qui a touché le plus de ballons face à Caen. Et il en a fait bon usage, avec 89% de passes réussies (sur 82 tentatives) et quatre passes clés.

Ibrahimovic (PSG) : Comme souvent depuis un an, il a davantage évolué dans une position de neuf et demi, ce qui explique un nombre de ballons touchés important (61) et une activité défensive plutôt inhabituelle pour lui (2 tacles). Mais le suédois n'en a pas pour autant oublié de se projeter vers l'avant, se montrant décisif par deux fois. D'abord en offrant l'ouverture du score à Edinson Cavani, puis en reprenant un bon centre de Kurzawa pour marquer son vingtième but de la saison en L1.

Briand (Guingamp) : L'ancien Rennais n'a pas marqué, ni même tenté sa chance dans un match remporté 4-0 par Guingamp face à Troyes... Alors comment expliquer sa présence dans ce onze-type ? Tout simplement par le triplé de passes décisives qu'il a réalisé !

Sala (Nantes) : Souvent décrié pour un certain manque de justesse technique, l'argentin a fait taire ses détracteurs en faisant preuve de la plus grande précision face à Ajaccio (3-1). Dans ses frappes, du moins, puisqu'il a cadré 3 de ses 4 tentatives en direction des buts gardés par Clément Maury. L'une d'entre-elles a d'ailleurs fait mouche. Ajoutez à cela une passe décisive et voilà la première grosse performance de l'ancien Niortais cette saison !