LDC

Le LOSC pas aidé par la VAR

Antonin Courchay
Ikoné avec Lille
Ikoné avec Lille

Hier soir, Lille a buté sur Wolfsburg (0-0), pourtant en supériorité numérique pendant trente minutes après l'expulsion de Brooks. Si les Lillois n'ont pas été efficaces, ils n'ont pas été aidés par la VAR. La première décision concerne le but refusé de Jonathan David (48e). En effet, dans cette action, Angel Gomes a récupéré le ballon sur le côté gauche, tout proche de la ligne de touche. Si l'action s'est conclu par un but, l'assistance vidéo en a décidé autrement. Selon elle, le ballon est sorti du terrain. En tant que spectateur, difficile de se faire une opinion avec les images à disposition.

Ligue des champions - Group Stage / Groupe G

Lille
0 - 00 - 0 Wolfsburg

D'ailleurs, l'entraineur du LOSC Jocelyn Gourvennec a commenté cette décision en conférence de presse. "Le début de l'action se passe juste devant moi, il y a une forêt de jambes et je ne vois pas si le ballon est sorti. Je me dis que si l'image n'est pas nette, ils ne peuvent pas refuser le but. S'ils le refusent, c'est qu'ils ont raison", a confié le technicien des Dogues.

Un pénalty à la 96e

Autre décision importante, la faute sifflée sur Onana dans les dernières secondes du match. À gauche de la surface, Guilavogui fauche Onana aux abords de la surface. Si dans un premiers temps, l'arbitre désigne le point de pénalty, la VAR a encore modifié cette décision, à juste titre. Lorsque l'on regarde les images, nous pouvons remarquer que la faute est bien en dehors de la surface. Un faux espoir pour les Lillois et tous leurs supporters alors que l'arbitre s'apprêtait à siffler la fin du match. Le LOSC peut s'en mordre les doigts.