LOSC

Bielsa : "Je ne démissionnerais pour aucune raison"

Commentaire(s)

En démissionnant après une défaite contre Caen à l'été 2015, Marcelo Bielsa avait laissé un gout amer dans la bouche des supporters de l'Olympique de Marseille.

Présent en conférence de presse ce mercredi après-midi, Marcelo Bielsa s'est montré particulièrement agacé au moment d'évoquer sa situation à Lille. L'Argentin, en difficulté cette année avec les Dogues, s'est emporté après avoir promis qu'il ne quitterait jamais le Nord de la France de lui-même. "Je ne démissionnerais pour aucune raison. La seule possibilité pour que je cesse de travailler ici, c’est que je sois démis de mes fonctions. Et ça, ça ne dépend pas de moi".

Forcément, les journalistes présents au Domaine de Luchin ont alors rebondi sur son départ controversé de l'OM il y a deux ans. Il n'en fallait pas plus pour qu'El Loco devienne fou. Énervé, il a d'abord raconté les coulisses de son départ, notamment une anecdote concernant un membre de la direction marseillaise. Ce dernier, vraisemblablement sous alcool, avait crié "Mexico, Mexico" en faisant croire que l’entraîneur argentin partait pour entraîner les Aztecs. Un fait difficile à avaler pour le technicien.

Dans la suite de son discours, Bielsa a pris la peine d'expliquer, plus en longueur, son départ du Vélodrome, le 8 août 2015 après une défaite 1-0 contre Caen (1ère journée L1). "J’ai démissionné de l’Olympique de Marseille parce que 3 jours avant le début du championnat, l’avocat de la propriétaire de Marseille et Philippe Perez (le directeur général de l’OM) sont venus me voir et m’ont dit: on va vous enlever 10% de votre contrat sans me donner aucun argument." dévoile-t-il. "J’ai posé cette question: «vous êtes sur de ce que vous faites? Vous représentez le président et la propriétaire?» Ils m’ont répondu «Oui». J’ai dit «Très bien» et je suis parti. C’est arrivé deux jours avant le match et j’ai démissionné. Et j’ai mis ça par écrit."