LOSC

Quels défis attendent Jocelyn Gourvennec ?

Charles Roger

Successeur controversé de Christophe Galtier, Jocelyn Gourvennec arrive chez les champions de France avec déjà un objectif et une pression énorme : conserver le titre et tenter de briller en Ligue des Champions.

Longtemps annoncé du côté de l’Olympique Lyonnais depuis l’officialisation de son départ du club nordiste à la fin du mois de juin, Christophe Galtier a finalement surpris le monde du football en choisissant plutôt de diriger l’OGC Nice la saison prochaine. Arrivé en 2017 chez les Dogues, le technicien français est parti de tout en bas, quand en 2018 le LOSC enchaînait trois mois sans succès au bord de la relégation, pour arriver tout en haut, détrônant le PSG de son titre de champion de France en 2021. Aujourd’hui, son successeur, Jocelyn Gourvennec, arrive à la tête de l’équipe dans une situation complètement opposée à celle que Galtier a vécue. Après une saison 2020-2021 impressionnante, les Lillois sont désormais attendus au tournant dès le 8 août, date de la première journée de Ligue 1 Uber Eats. Et les premiers choix de Gourvennec dans le championnat seront tout autant scrutés.

Un choix surprenant ?

Le 5 juillet dernier, l’ex-entraineur de Guingamp a signé un contrat avec le club lillois pour une durée de deux ans. Gourvennec a rapidement fait savoir son bonheur d’être de retour dans un grand club de Ligue 1. Cela faisait en effet deux ans que le Finistérien n’avait plus dirigé d’équipe dans le championnat. Ses derniers passages remontent à deux saisons passées sur le banc des Girondins de Bordeaux avec qui il a terminé 11ème (2017) puis 6e (2018), mais surtout une année ratée avec l’En Avant Guingamp, relégué en deuxième division au terme de l’exercice 2018-2019. Alors que de grands noms comme Claudio Ranieri, Lucien Favre ou même Laurent Blanc étaient cités pour reprendre les rênes des Champions de France en titre, le choix des dirigeants du LOSC a été logiquement largement critiqué après l’annonce officielle.

Pourtant, le Breton de 49 ans coche toute les cases recherchées par le président, Olivier Létang : de l’expérience en France et plus précisément une connaissance de la Ligue 1, une personne loyale et à l’écoute capable d’apaiser les tensions, ainsi qu’une vision et un projet qui s’insèrent dans les plans et les objectifs de Lille. Afin de se créer des repères plus rapidement, il pourra aussi profiter des conseils de l’ancien adjoint de Galtier, Jorge Maciel, et de plusieurs membres du staff qui ont décroché le titre de champion de France la saison dernière. Le petit plus vient aussi de la prolongation pour une saison supplémentaire du capitaine, José Fonte, pour apporter de la stabilité à l’effectif.

Cap sur l'Europe

Après avoir fait un pied de nez au Paris Saint-Germain en leur chipant le titre de champion de Ligue 1 la saison dernière, les fans des Dogues espèrent en premier lieu que leur club de coeur sera en mesure de réitérer l’exploit. Le souci, c’est que les bookmakers ne sont pas aussi optimistes : le site Betway de paris sur le football classe Lille en 4ème position parmi les favoris pour soulever le trophée en fin de saison, avec une cote de 10, à égalité avec Monaco, mais derrière Lyon (8) et le grandissime favori parisien (0.2) le 21 juillet 2021. Avec son mercato XXL, le PSG se présente avec une envie de revanche, comptant désormais dans ses rangs des stars internationales telles que Sergio Ramos ou Achraf Hakimi.

C’est surtout sur un autre tableau que les Lillois de Jocelyn Gourvennec souhaitent briller. Les Dogues sont de retour en Ligue des Champions, deux ans après le fiasco de la saison 2019-2020 durant laquelle ils n’avaient réussi à décrocher qu’un petit point dans leur groupe H face à Valence (1-1), s’écroulant contre Chelsea (1-2) et l’Ajax (0-2) et terminant en dernière position. Sur la scène européenne, le LOSC cherchera à créer l’exploit en tant qu’outsider. Un peu comme dans l’autre compétition phare de l’UEFA, la Ligue Europa, lorsque la saison dernière, les Lillois ont notamment donné une leçon à l’AC Milan de Zlatan Ibrahimovic (3-0).

Si à première vue, Gourvennec ne semble pas avoir l’étoffe d’un entraîneur en mesure de rivaliser sur le plan tactique avec les autres grands techniciens européens, il pourrait rapidement donner tort à ses détracteurs si son groupe crée la surprise en C1. En attendant, Lille est champion de France et le restera au moins jusqu’en mai 2022.